Les Lyctus

Le Lyctus est un coléoptère dont on observe deux espèces en France : Le Lyctus brunneus, probablement d'origine américaine et de plus en plus répandu, et le Lyctus linearis, espèce européenne en voie de régression.

Le bois doit également constituer une source de nourriture suffisante pour le Lyctus, c'est-à-dire être riche en amidon. Le châtaignier, le chêne, le frêne, l'orme, le robinier et tous les bois tropicaux feuillus constituent ainsi des cibles privilégiées pour le Lyctus.

Et ce n'est pas tout : le bois doit encore contenir une substance hydrosoluble d'origine enzymatique, ainsi qu'un taux élevé de substances azotées nécessaires à la croissance de la larve du Lyctus, ces protéines diminuant avec le temps : c'est pourquoi cet insecte infeste plus souvent le bois dans ses premières années d'utilisation dans l'ouvrage.

La larve :

  • Jusqu'à 5 mm,
  • Cycle d'environ 1 an, mais varie selon la température et l'humidité ambiante : plus il fait chaud et humide, plus le cycle larvaire est court.

L'insecte :

  • De 2 à 7 mm,
  • De couleur brun rouge à foncé,
  • Essaimage du printemps à la fin de l'été.

Aspect des bois infestés par le lyctus :

  • Trous circulaires de 1 à 2 mm de diamètre,
  • Petits cônes de vermoulure très fine, qui s'écoule du bois sans que la surface du matériau présente de traces visibles d'altération.