Les Termites

Il existe dans le monde près de 2700 espèces de termites, dont la grande majorité vit dans les régions chaudes, équatoriales ou tropicales. Dans la zone Caraïbe et en Guyane, certains termites construisent leur nid dans les arbres et peuvent aussi s'attaquer aux maisons.

Comme les fourmis, les termites vivent en colonies : ce sont des insectes sociaux. Leur organisation, leur capacité à dégrader les bois et les matériaux contenant de la cellulose en font, à juste titre, les insectes les plus redoutés parmi les ennemis du bois. Depuis une trentaine d'années, ils sont devenus un fléau très menaçant dans plusieurs régions de France, en particulier dans les grands centres urbains.

En France métropolitaine, on rencontre surtout des termites souterrains, en contact permanent avec le sol et/ou une source d'humidité. Des termites de bois sec, présents surtout dans le midi, pour lesquels l'humidité d'un bois, même sec, peut suffire comme source d'alimentation.

L'organisation de la colonie se fait de la façon suivante :

  • Les reproducteurs sexués,
  • Les ouvriers qui assurent les besoins alimentaires de la colonie : ils vont récolter la cellulose présente dans le bois, le carton, le papier, etc. Ils ingurgitent le bois et redistribuent ensuite une nourriture digérée à leurs congénères,
  • Les soldats qui défendent la colonie.

Aspect des bois infestés par les termites : 

Le bois présente un aspect feuilleté, tapissé de concrétions (ciment) dans le cas des termites souterrains. Les dégâts ne se limitent pas au bois, on peut également apercevoir des galeries tunnels dans le sol et les murs.

Indices concernant la présence de Termites :
Une termitière étant souterraine, c'est d'abord au niveau inférieur des constructions que la présence de termites doit être recherchée.

Parmi les principaux indices :

  • L'existence de vides sous une pellicule de surface ou de galeries étroites sans sciures et tapissées d'un ciment,
  • Des cordonnets verticaux construits pour atteindre l'aliment éloigné,
  • La présence de petits trous de 2 mm environ, visibles sur les plâtres de plafond ou les murs non tapissés.